www.nettime.org
Nettime mailing list archives

<nettime> [Fwd: Toni Negri est libre !]
patrice on Tue, 29 Apr 2003 13:19:32 +0200 (CEST)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

<nettime> [Fwd: Toni Negri est libre !]


ExecSum: All restrictions imposed on Toni Negri as part of his detention
have been removed. Toni Negri is now free to move as he pleases.



---------------------------- Original Message ----------------------------
Subject: [multitudes-infos] Toni Negri est libre !
From:    "François Matheron" <matheron.francois {AT} wanadoo.fr>
Date:    Mon, April 28, 2003 6:35 pm
To:      "Multitudes Infos" <multitudes-infos {AT} samizdat.net>
--------------------------------------------------------------------------

Bonjour à tous,

J'ai l'immense plaisir de vous faire savoir que Toni Negri est, enfin,
pleinement libre. Libre de rentrer chez lui (ou ailleurs) à l'heure qui
lui convient. Libre de se déplacer comme il veut en Italie. Une fois
réglée la question des papiers, il pourra voyager où bon lui semble.

7 avril 1979-25avril 2003 : tout de même 24 ans !!!!

Comme on dit : ça se fête !

Ci joint un message venu de nos amis d'Italie.

Amicalement,

François




Toni Negri est libre ! (en a-t-il jamais été autrement ?)

Le 25 avil est en Italie le jour de la fete nationale, l'anniversaire de
la libération. Le 25 avril, il y a trois jours, Toni Negri en a
définitivement fini avec la justice et les prisons italiennes, il est à
nouveau totalement libre. Condamné à 17 ans et 4 mois de réclusion pour
association subversive, responsabilité morale dans les désordres sociaux
et politiques des années 70, bris de vitrines et autres manifestations et
pensées non-autorisées, il avait déjà purgé entre 1979 et 1983 plus de
quatre ans et demi dans des quartiers de haute sécurité où il attendait
que ses procès aient lieu: en Italie, en vertu des lois anti-terrorisme,
l'incarcération préventive est sans limite quand il s'agit de chefs
d'accusations politiques.

Définitivement blanchi dès 1986 - comme tous les accusés de son procès, le
"procès du 7 avril" - de toutes les accusations qui imputaient à
l'Autonomie ouvrière les actions des Brigades Rouges dont Toni aurait été
le cerveau occulte, il lui restait à purger douze ans de prison quand il
est rentré en Italie, en 1997, après quatorze ans d'exil en France.
Depuis, deux remises de peine générales et un certain nombre de réductions
de peine pour "bonne conduite" (sic) ont ramené son incarcération à un peu
moins de six ans: un an totalement reclus à la prison de Rebibbia
(1997-1998), un an
d'incarcération en régime de travail externe (1998-1999, le prisonnier est
autorisé à sortir de prison chaque jour pour travailler: la liberté des
heures de bureau - dans la série: le travail rend libres ... -), un an de
semi-liberté avec obligation de ne pas quitter Rome et de revenir dormir
en prison chaque nuit (1999-2000), et enfin trois ans de liberté
surveillée avec arrets domiciliaires nocturnes (de 22 heures à 8 heures du
matin) et assignation à résidence: aujourd'hui tout cela est fini. Total:
presque onze ans.

Deux pensées immédiates d'homme libre: la première pour tous les
co-imputés du 7 avril qui ont été totalement acquittés en 1986 après 7 ans
de prison préventive et qui n'ont reçu en échange de cette "erreur
judiciaire", en échange du temps perdu, en échange de la souffrance qu'ils
avaient enduré et de la douleur de leurs proches, de leurs conjoints, de
leurs amis et de leurs enfants, ni excuses ni dédommagements, rien qu'un
grand vide, rien qu'un vertigineux silence; la seconde pour tous ceux qui
attendent encore aujourd'hui une solution politique aux années de plomb,
en France ou dans les geoles italiennes, en exil ou dans leur cellule. En
Italie, le temps ne passe pas, en Italie, l'histoire ne se fait pas, en
Italie, les pages ne se tournent pas: la justice a déclaré qu'elle était
incompatible avec la vérité, l'expiation a pris la place du pardon - le
véritable exil est celui d'une génération à laquelle on a volé son
histoire.
Bienvenus dans le XXI siècle.





-- 

m u l t i t u d e s - i n f o s
Liste transnationale de la revue "Multitudes"
................................
Site Web de la revue multitudes : http://multitudes.samizdat.net


#  distributed via <nettime>: no commercial use without permission
#  <nettime> is a moderated mailing list for net criticism,
#  collaborative text filtering and cultural politics of the nets
#  more info: majordomo {AT} bbs.thing.net and "info nettime-l" in the msg body
#  archive: http://www.nettime.org contact: nettime {AT} bbs.thing.net