www.nettime.org
Nettime mailing list archives

<nettime-ann> Partially Buried University at La Bellevilloise "La ville,
Karen O'Rourke on Thu, 21 Jan 2010 02:55:22 +0100 (CET)


[Date Prev] [Date Next] [Thread Prev] [Thread Next] [Date Index] [Thread Index]

<nettime-ann> Partially Buried University at La Bellevilloise "La ville, son modèle et l'artiste".


.
Hello all,

If you happen to be in Paris this week you can see "Partially Buried University" in action at La Bellevilloise (19-21 rue Boyer 75020 Paris) in the show "La ville, son modèle et l'artiste". http://citu.info/projet_161_1_fr
I'll be there Wednesday from 4 to 7pm.

Best,

Karen O'Rourke


Partially Buried University 
Karen O'Rourke


Robert Smithson realized one of his first works of Land Art at Kent, Ohio in January 1970. Partially Buried Woodshed was an example of the process he called "entropy made visible". At the time, Smithson said he had always wanted to bury a building.

For my part, I have always wanted to unearth a Smithson. Imagine that a 70 year-old man going by the name of Robert Smithson shows up somewhere in Europe. Is he an impostor? An amnesiac? Suppose that Nancy Holt recognizes him as her husband and the James Cohan Gallery organizes an exhibition of his new work and the Art School at the University of Paris 1 invites him to realize an earthwork on its campus.

The centre Saint Charles (University of Paris 1) has a problem with rain water collecting on the roof and infiltrating the lecture hall just below. Inspired by two of Smithson's projects, Partially Buried Universityinvolvescreating a garden on the roof terrace to absorb the residual water. Since the roof was never intended to support the weight of growing trees and shrubs, it is likely to collapse. The garden can then develop on its own, with weeds springing up throughout the bulding.

As part of the research project “TerraNumerica”, we have built a 3-D model of the roof simulating weather conditions and plant growth. Visitorsstand inside a 3-D projection of the building, on the second floor overlooking part of the roof which has been made into a garden. They can choose seeds to plant. After a number of people have sown oaks, elms, maples, etc., the garden grows quickly, the roof gives way and visitors may suddenly find themselves climbing over rubble in the lecture hall below.


PS About Kent "Ruins in Reverse" (in French):  http://www.transactiv-exe.org/spip.php?article133

La ville, son modèle et l'artiste

exposition du 14 au 24 janvier 2010

de 12h à 19h à la Bellevilloise (19-21, rue Boyer Paris 20ème M2 Ménilmontant ou M3 Gambetta)


Contexte


Le CITU dans TerraNumerica : les artistes s’emparent des modèles urbains.

TerraNumerica, 3 ans de recherche sur les nouvelles formes de représentation urbaine, du modèle à l’information, se clôt avec la présentation des résultats.

C’est aussi l’occasion pour les artistes de s’approprier la ville informée.

A partir du 14 janvier, journée de présentation du programme de recherche TerraNumerica par les 17 partenaires.

En clôture de cette journée, et jusqu’au 24 janvier, le CITU inaugurera l'exposition des propositions développées par les artistes dans le cadre de TerraNumerica.

TerraNumerica est un projet du Pôle de compétitivité Cap Digital sur le développement de nouveaux outils de modélisation de la ville et d’exploration informationnelle du web à la réalité virtuelle en passant par le mobile et la réalité augmentée.


5 installations artistiques


Zoom de Bertrand Planes

Le projet traite de la notion de relation à la limite. Il propose  un mode exploratoire alternatif à celui en usage dans les services cartographiques de types Google Earth : une navigation continue dans la texture en zoom avant, sans avoir recours aux effets de l'interpolation, ceux-là même qui participent de l’illusion de zoom. Chaque vue est alors composée d’une mosaïque d’images dont l’échelle est conservée dans une progression sans fin.

Last Life de Maurice Benayoun

Sur Internet, un univers tridimensionnel blanc, une ville (Paris). La ville est peuplée d’images provenant de webcams. On y découvre la vraie vie des participants. L’observer, c’est offrir des points de vie. Être observé, c’est gagner des points. Quel que soit l’objectif que le participant s’est fixé, atteindre la plus grande visibilité ou rester dans l’anonymat le plus profond, il devra modifier sa vraie vie telle qu’elle apparaît dans la fenêtre de la webcam soit pour justifier l’attention que le visiteur lui portera ou encore pour préserver sa discrétion.

Infinity de Florent di Bartolo

Ce projet de site Internet propose à ses utilisateurs de se connecter à une interface 3D pour importer et géolocaliser leurs images de Paris. En mode visiteur, les bâtiments et le sol se retrouvent colorés en fonction de la position occupée dans le mode participatif par les images publiques et privées, la couleur dépendant de leur quantité en un emplacement donné.

Partially Buried University de Karen O’Rourke

L’amphithéâtre du Centre Saint Charles (Université Paris 1) connaît un problème d’infiltration en raison de la présence d’une zone de rétention sur la terrasse du bâtiment. Croisant cette réalité prosaïque avec la notion d’entropie, au coeur du projet Partially Buried Woodshed de l’artiste Robert Smithson, le visiteur est invité à participer à l’élaboration d’un jardin suspendu imaginé sur cette même terrasse afin de capter l’eau résiduelle. Aménagement qui pourrait toutefois participer de l’ensevelissement du Centre Saint Charles.

Paris souvenirs de Dominique Cunin et Mayumi Okura

Le temps passé dans différents lieux au fil d’un trajet urbain constitue la matière première de Paris souvenirs. Il propose de représenter le degré de précision des souvenirs que nous avons des rues que nous avons empruntées sous la forme de sculptures de petite échelle et enserrées dans des boules à neige de type touristique. Seuls les bâtiments situés autour du trajet décrit par la personne dans ses déplacements sont représentés. Plus le temps passé dans un lieu et long, et plus sa représentation est précise et de grandes dimensions.












En parallèle


Seront également présentés pendant la durée de l’exposition:

· Le télescope de réalité virtuelle réalité augmentée conçu, développé et produit par le CITU dans le cadre de TerraNumerica avant son installation sur la terrasse de l'Arc de Triomphe. Un nouveau laboratoire pour expérimenter les nouvelles formes du regard sur la ville.

· Texture participative (en collaboration avec Thalès) : la peau de la ville, nouvelle surface d’écriture.

· La Montre Verte : capteurs individuels au service d’une cartographie participative et temps réel de la pollution urbaine.

Ainsi que 3 projets-concepts de l’Atelier de Design Numérique de L'ENSCI-les Ateliers.






_______________________________________________
nettime-ann mailing list
nettime-ann {AT} nettime.org
http://www.nettime.org/cgi-bin/mailman/listinfo/nettime-ann